Le sport en milieu rural veut se développer

Le . Publié dans Palet

La section palet de l'ASPTT Cholet a accueilli l'assemblée générale du Comité départemental du sport en milieu rural, avec son président Yves-Marie Girardeau, le trésorier Dominique Guibert, et le permanent Jean-Philippe Simon.

Le comité de Maine-et-Loire tenait son assemblée générale, vendredi à Cholet. Il défend les jeux traditionnels dont le palet.

Trois questions à…

Yves-Marie Girardeau, président du Comité départemental du sport en milieu rural.

Votre fédération est peu connue. Pouvez-vous la présenter ?

Elle est pourtant ancienne ! Le but était de développer le sport dans les campagnes après la guerre. Elle se veut multisports. Mais aujourd’hui, pour 137 adhérents en Maine-et-Loire, on ne compte qu’un club de kenjutsu (art japonais du sabre), et quatre de palet laiton. Leur fédération n’était pas reconnue nationalement, et ces clubs se sont affiliés à nous progressivement. Même s’ils ne le sont pas tous.

Les clubs de palets sont donc vos meilleurs représentants ?

Hormis Cholet, La Roche-sur-Yon ou les Herbiers, qui font figure d’exception dans la région, 95 % des clubs sont en milieu rural. Alors oui ! On a ainsi pu organiser un championnat régional avec douze clubs.

Quels sont vos prochains objectifs ?

Nous avons conçu une mallette pédagogique pour faire découvrir les jeux traditionnels, d’ici et d’ailleurs : jeux de palets évidemment, mais aussi de quilles, de boules, de billes, ainsi qu’un mini-kit pour les points de baignade du département.

Nous aimerions également que les associations de jeux traditionnels nous rejoignent, pour la pérennité de ces activités. Et nous sommes toujours ouverts à tout sport loisir.

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

logo_ddcs logo_cdos logo_cg logo_cadetel logo_fdfr_85 logo_credit_mutuel logo_groupama